Comment optimiser le PER

Le PER remplace depuis 2019 le PERP, Peu d’épargnants savent qu’il est possible de transférer un PER, comment optimiser le PER et pourquoi ? Le PER permet aux épargnants de constituer un capital et/ou une rente pour la retraite. C’est un produit d’épargne qui offre une grande flexibilité. Sur les versements, sur l’option fiscale ainsi que sur les produits d’investissements que proposent les meilleurs PER.

Quels sont les avantages du PER ?

La sécurité pour votre conjoint : Vous pouvez détenir autant de PER que vous voulez, cette possibilité vous permet d’ouvrir 4 PER « miroirs » deux par époux ou partenaire de PACS qui vont vous permettre de mettre en place une stratégie visant à vous protéger et optimiser la succession pour chacun des conjoints.

Les avantages fiscaux du PER : En investissant sur un PER vous allez profitez de déductions sur l’impôt sur le venu pour chacun des versements que vous allez effectuer. Ce sont donc une partie de vos impôts qui vont financer votre capital retraite. Vous allez épargner tous en allégeant votre pression fiscale dès aujourd’hui.

A la retraite : le PER est plus flexible que feu son prédécesseur le PERP. Le PER vous permet d’opter au moment de la retraite entre un revenu complémentaire sous forme de rente ou un capital.

Fiscalité avantageuse en cas de décès : Les PER non arrivés à terme en cas de décès de l’un des souscripteurs peut être racheté dans fiscalité sur la plus-value ou le capital. On peut ainsi préserver l’avantage fiscal initial.

Quelles sont les modalités de sortie d’un PER ?

Si vous avez choisi de bénéficier de la déduction à l’entrée

Si vous sortez en rente

Ces revenus seront imposés en tant que rente viagère à titre gratuit après un abattement de 10% (IR). Seule une partie de rente sera imposées aux prélèvements sociaux.

  • 70% si vous avez moins de 50 ans
  • 50% entre 50 et 59 ans
  • 40% entre 60 et 69 ans
  • 30% si vous avez plus de 70 ans

Si vous sortez en capital

Sur montant versé : il sera imposable en tant que rente viagère à titre gratuit mais sans les prélèvements sociaux.

Sur les plus-values : elles seront imposables aux PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) ou sur option globale à l’IR (impôts sur le revenu) + les prélèvements sociaux.

Si vous renoncer à l’avantage fiscale à l’entrée

Seule une partie de la rente sera imposée à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

  • 70% si vous avez moins de 50 ans
  • 50% entre 50 et 59 ans
  • 40% entre 60 et 69 ans
  • 30% si vous avez plus de 70 ans

Si vous sortez en capital

Sur le montant versé : il exonéré d’impôts sur le revenu et des prélèvements sociaux

Sur les plus-values ; elles seront imposables au PFU ou sur option globale à l’IR et aux prélèvements sociaux.

Optimisez vos PER

Le PER assurance apparaît comme une solution intéressante permettant d’optimiser la transmission entre époux ou partenaires de PACS. Il s’agit de désigner comme bénéficiaire son conjoint ou son partenaire de PACS en cas de décès. Le détenteur du PER va verser des primes sur son contrat lui permettant d’optimiser sa fiscalité en imputant les montants versés sur son revenu. A son décès, le capital va revenir à son conjoint ou partenaire de PACS en sa qualité de bénéficiaire du plan et ce, sans reprise du gain fiscal et sans aucun droit de succession à régler, puis le conjoint ou partenaire est exonéré.

De plus, les plus-values figurant sur le contrat ne sont pas soumises aux prélèvements sociaux en cas de décès.

C’est quoi des PER en miroir ?

C’est une stratégie particulièrement intéressante pour un couple marié ou pacsé. Il s’agit d’ouvrir 4 PER en miroir. En l’occurrence, chaque conjoint va ouvrir 2 PER. La législation vous autorise à détenir autant de PER que vous le souhaitez. Idéalement, il faudra que les deux conjoints versent des montants similaires.

Le premier PER de chacun des conjoints servira à compléter leurs revenus à la retraite avec une sortie en rente ou en capital. Le second PER aura pour objectif de protéger le conjoint survivant qui percevra alors les capitaux sans aucune fiscalité, et ce même pour les prélèvements sociaux (ces derniers sont dus en cas de décès pour l’assurance vie).

Les 2 PER non dénoués souscrits par les conjoints survivants peuvent l’objet d’un rachat total pour cause de décès du conjoint, et ce, sans reprise de l’avantage fiscal.

Il n’y alors dans ce cas aucune fiscalité, si sur le capital ni sur les plus-values

Comment optimiser le PER explications

Les PER de Madame

PER 1 : objectif complément de revenus à la retraite

  • Déduction fiscale à l’entrée
  • Sortie en rente ou en capital au moment de la retraite
  • Monsieur est bénéficiaire en cas de décès

PER 2 : objectif protection du conjoint survivant

  • Déduction fiscale à l’entrée
  • Pas de sortie en rente ou en capital
  • Monsieur est bénéficiaire en cas de décès

Les PER de Monsieur

PER 1 : objectif complément de revenus à la retraite

  • Déduction fiscale à l’entrée
  • Sortie en rente ou en capital au moment de la retraite
  • Madame est bénéficiaire en cas de décès

PER 2 : objectif protection du conjoint survivant

  • Déduction fiscale à l’entrée
  • Pas de sortie en rente ou en capital
  • Madame est bénéficiaire en cas de décès

L’avis de l’expert

Des PER en miroirs vont vous permettre en plus de vous créer un complément de revenus pour la retraite d’optimiser votre succession et de protéger encore davantage votre conjoint ou partenaire de PACS. Le PER et l’assurance vie sont des produits complémentaires qui font partie de la panoplie des produits que tous les épargnants se doivent de détenir. Contactez votre conseiller DCI dès maintenant pour optimiser vos PER.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *